Au cours des dernières années, l’envoi de messages électroniques est devenu un des principaux supports de communication à la disposition des annonceurs. Services, opérations de fidélisation, communication directe avec leurs clients mais aussi prospection.

Cette activité de prospection se développe notamment avec le concours d’opérateurs spécialisés ou « Expéditeurs de Courriels en Nombre », gérant des bases emailing opt-in dont les adhérents ont donné leur consentement pour recevoir des messages emails à objet commercial.

Le développement très rapide de ces activités de conquête a favorisé l’arrivée de nouveaux acteurs sur ce marché, dont certains, par leurs mauvaises pratiques (exploitation notamment de bases d’adresses obtenues sans le réel consentement des personnes), ont conduit à une sur-sollicitation des internautes, et à une détérioration de la performance. Leur action a nui fortement à l’image de la profession. Dans le même temps, les opérateurs de messagerie, qui sont confrontés à une intensification du spam dû à l’émergence de BotNets utilisés par des réseaux criminels, ont réagi, et mis en place des règles de filtrage de plus en plus drastiques, dans le but de protéger leurs internautes du spam.

Ces règles, propres à chaque opérateur, ont pour effet, dans un trop grand nombre de cas, d’empêcher la délivrance de messages commerciaux  provenant d’acteurs qui, eux, respectent scrupuleusement les règles légales en matière d’opt-in.

Ainsi l’efficacité de ce support, pour les opérations de fidélisation comme de prospection des annonceurs, est-elle sérieusement compromise : on estime par exemple que le pourcentage des messages de prospection ayant atteint leur destinataire a chuté de 20% (en 2005) à 10% (en 2012) puis 8% (en 2014).

  • Les membres de L’APMEL souhaitent engager le dialogue avec l’ensemble des acteurs de l’email, de l’annonceur au FAI en passant par les intermédiaires de conseils (agences, plateformes, …) et techniques (esp, routeurs,…)
  • Nous travaillons également à l’élaboration d’une charte en concertation avec les professionnels et acteurs institutionnels du métier (fournisseurs d’accès, syndicats professionnels, CNIL, SignalSpam).